• Isabelle

62/ Dinarcharya

Il y a quelques années, nous organisions des stages de yoga et ayurvéda avec séances de Hatha Yoga, Yoga Nidra, médit'action Yoga du Cœur, massages ayurvédiques, exposés sur l'ayurvéda, alimentation végétarienne ayurvédique... 10 étés avec un programme journalier bien défini pour connaître et équilibrer notre constitution ayurvédique (*)

Dans sa branche préventive, l'ayurvéda préconise une routine quotidienne afin de préserver ou rééquilibrer notre santé, être acteur de notre bien-être. Cette routine s'appelle Dinarcharya.

La régularité est importante car quelque soit notre constitution : Vata, Pitta, Kapha, c'est le dosha Vata qui est affecté en premier par tout changement quelqu'il soit : le climat, l'environnement familial, amical, professionnel, l'alimentation, les émotions, le mental... C'est lui qui régit la régularité des cycles d'activité du jour et inactivité de la nuit, la communication, le mouvement en général.

Ainsi la pratique posturale et respiratoire, la relaxation, la méditation sont des outils merveilleux de tout temps et encore plus dans cette période qui génère de grands mouvements intérieurs et extérieurs d'incertitude, de doute, d'anxiété... Revenir à une pratique régulière, rythmée par notre souffle conscient, posé dans l'espace anti-stress du chakra du cœur : voilà ce que les posts depuis mi-mars vous proposent pour apaiser ce dosha Vata et vous retrouver dans votre espace intérieur de Liberté, de Joie qui ne naît de rien et qui se suffit à elle-même, d'Amour inconditionnel comme une véritable force de cohésion de toutes les parties de notre Être.


Parmi ces gestes du quotidien, nous vous parlions dans le post 3/ de la pratique de Gandouch et du gratte-langue. La pratique du gratte-langue nous permet :

- d'une part d'enlever l'éventuel dépôt de déchets alimentaires non digérés accumulés dans l'organisme (Ama en ayurvéda) et nous éviter de l'avaler ce qui surchargerait à nouveau notre système digestif,

- d'autre part de connaître l'état du moment de notre feu digestif (Agni en ayurvéda) : langue lourde, chargée, pâteuse, notre Agni est peut-être faible ou irrégulier et n'arrive pas à digérer correctement les aliments. Il convient d'alléger notre nourriture, de mettre notre système digestif au repos, de booster notre Agni avec une alimentation adaptée.

Le gratte-langue devient ainsi un vrai outil quotidien de connaissance de notre système digestif qui est en ayurvéda un des piliers d'une bonne santé.


Pour l'utiliser rien de plus simple, le matin à jeun, après Gandouch, tirer la langue 😛, prendre les deux branches du gratte-langue dans chacune des mains, déposer la partie arrondie du gratte-langue sur le fond de la langue et ramener doucement vers l'avant, observer le dépôt 😝 😜, rincer l'objet et souriez à votre image dans le miroir 😉. Il reste à vous laver les dents et à déguster un bon petit déjeuner 😋.


Vous trouverez des grattes langues de différentes natures sur des sites internet dédiés et si vous êtes dans notre belle région des volcans d'Auvergne, je vous invite à aller chez HERBULA place Terrasse à Clermont : Floriane vous proposera un vrai gratte-langue en cuivre et pourra même vous parler d'ayurvéda... qui sait ! Elle propose aussi la vente par correspondance : épices, plantes, cosmétiques et autres petites choses sympas, bio, locales ou indiennes... à découvrir si le cœur vous en dit !


(*) pas de stages prévus pour cet été 2020...

0 vue

© 2017 Yogagliardi - par Isabelle Gagliardi • Professeur de Yoga, gestion du stress, massages Ayurvédiques • isabelle@yogagliardi.fr • Tél. : 06 12 27 17 05